S’adapter à toutes les situations et les contraintes liées au confinement

En cette période de crise sanitaire, le confinement et les gestes barrières affectent beaucoup notre quotidien et changent certaines de nos habitudes. Beaucoup de Français ont cherché différents moyens pour s’adapter à la situation et contourner les problèmes causés par le COVID-19.

Les mesures sanitaires prises par le gouvernement français nous imposent d’éviter tout contact avec les personnes qui ne vivent pas dans la même maison, donc plus de poignées de main ! Pour pouvoir continuer à se saluer, les personnes qui rencontrent de la famille ou des amis dans la rue les saluent avec les coudes ou bien les pieds. Pour remédier au fait de ne pas pouvoir rendre visite aux personnes qui leur sont chères et de ne pas pouvoir leur parler pour prendre des nouvelles et vérifier leur état de santé, beaucoup de français font des appels vidéos ou organisent des « apéros virtuels ». C’est un bon moyen de garder le contact avec ses proches.

Pendant le confinement, une pénurie d’idée d’activités à faire est vite arrivée ! Nous pouvons constater que beaucoup de personnes se mettent à faire des activités, des tâches ménagères ou des corvées qu’ils avaient toujours repoussées avant d’être contraints de rester chez eux. Carole, 22 ans témoigne : «  c’est vrai que depuis le début du confinement je me mets à faire tout ce que je repoussais par manque de temps et d’envie. Hier, je me suis mise à ranger la buanderie, j’ai retrouvé des cartons qui n’avaient pas bougé de leur étagère depuis qu’on avait emménagé ! »

Enfermés et empêchés de sortir, nous prenons le temps de nous ennuyer et nous ne sommes plus toujours pressés de tout faire. Quand les humains s’ennuient, ils deviennent souvent créatifs et ils se mettent à créer toutes sortes de choses avec ce qu’ils ont. Avant le confinement, beaucoup de gens se plaignaient d’un manque de temps alors que maintenant ils trouvent le temps long !

Nous avons aussi interrogé Jean-Christophe: « depuis que je ne peux plus m’entraîner sur le piano qui se trouve chez ma mère, je cherche d’autres moyens de faire de la musique : tenez, la semaine dernière j’ai tapé sur le dos d’une casserole pour en faire, c’était plutôt pas mal mais la voisine n’avait pas l’air d’être du même avis. »

Maylis

Image d’en-tête par Omni Matryx sur Pixabay. Licence Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.