Atrium pris d’assaut par les élèves du Sud

Dans la soirée du 17 Mars, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé la fermeture de l’intégralité des écoles en France. A partir de ce jour, tous les collégiens et lycéens de la France avaient comme seul moyen pour étudier et s’instruire les plateformes numériques.

Dans la région PACA, cette plateforme numérique s’appelle Atrium. C’est pour cela que du jour au lendemain, un tsunami d’élèves, de parents et de profs s’est abattu sur la plateforme Atrium et l’a prise d’assaut. Atrium qui n’était, bien sûr, pas préparée à affronter une telle vague de connexions, n’a pas pu faire le poids et s’est retrouvée totalement surchargée. Ce fut une véritable hécatombe car les élèves de toute la région PACA ne pouvaient plus accéder aux cours en ligne librement comme avant.

Heureusement, en date du 9 avril, la situation s’est nettement améliorée et les élèves peuvent de nouveau se connecter sans complication.

Le logo d’Atrium, la plateforme numérique régionale

Comment expliquer cette « panne » ?

Les élèves de la région PACA ne pouvaient plus accéder à Atrium car son serveur ne peut accueillir qu’un certain nombre prévu d’utilisateurs. Cela s’explique grâce à la bande passante : lorsque de trop nombreuses personnes se connectent en même temps sur un même serveur, la bande passante est pleine donc le serveur ne peut pas accueillir de nouveaux utilisateurs. C’est pour cela que les élèves de PACA pouvaient constater que lorsqu’ils se connectaient, Atrium mettait très longtemps à charger ou affichait un message d’erreur disant que le serveur était indisponible

Les avis des collégiens étaient multiples, certains collégiens étaient très heureux car ils avaient une très bonne excuse pour ne pas rendre leur travail à temps comme Theo, collégien de 4ème, qui dit (je cite) : « Ma prof de maths m’avait demandé de faire des exercices à la maison. A la place j’ai fait de la PS 4 toute l’aprèm, et je lui ai dit que j’avais fait le travail mais que je n’arrivais pas à l’envoyer. La prof m’a cru sans rien dire ».

D’autres collégiens étaient très énervés sur le fait qu’Atrium était surchargé comme Malek, lui aussi collégien de 4ème : « Ce matin je me suis levé à 8h exprès pour faire mes devoirs et là je vois que le service Atrium n’est pas disponible. Cela veut dire que je me suis levé tôt pour rien ! ».

Comme vous l’aurez compris, cette surcharge sur Atrium a vraiment bouleversé les collégiens et lycéens sudistes. Heureusement désormais tout est rentré dans l’ordre et nous avons donc la grande joie de pouvoir terminer nos devoirs à temps et bien sûr sans faute.

Eliott

Image d’en-tête : Serveur informatique, image par rosa castro disponible sur Wallpaper flare

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.