Les baleines disparaissent

Aujourd’hui nous voulons aborder un sujet important pour nous : la disparition des baleines. En effet leur disparition massive depuis quelques années nuit à notre futur. Si nous n’agissons pas dans les temps, nous ne seront peut-être plus présents dans un futur lointain.                

La baleine est une espèce marine. On la trouve donc principalement en haute mer et près des côtes. Les baleines franches australes sont par exemple localisées en Antarctique mais également dans l’Océan Indien et dans le Pacifique. Elles vivent en groupe et effectuent fréquemment des migrations d’un océan à l’autre. Comme elles sont chassées près du Japon, elles sont moins présentes dans ces environs.

Baleine à bosse

Les baleines disparaissent peu à peu à cause de :

  • la pêche en grandes quantités ;
  • le réchauffement climatique qui affecte leurs migrations. Celles-ci sont de plus en plus longues et épuisantes, car la nourriture se fait de plus en plus rare ;
  • les baleines peuvent également être tuées lors des chocs avec des navires ;
  • la pollution sonore : en effet les mammifères marins se repèrent et dirigent grâce à des sons et à cause des exploitations pétrolières et tout ce qui est sous l’eau, ils sont soumis à des bruits parasites et ne savent plus se repérer ;
  • la pollution due aux voitures, aux bateaux, aux avions, etc… La pollution est absorbée par la mer, ce qui rend leurs lieux d’habitation presque invivables ;
  • la pollution de la mer : des plastiques, etc, que les baleines peuvent parfois ingérer quand ils sont réduits en petits bouts.

La baleine est également chassée par l’homme. Les Japonais sont ceux qui chassent le plus de baleines. Loin derrière eux, il y a l’Islande, la Norvège puis le reste du monde.

Parlons un peu plus des Japonais : ils ont une consommation considérablement importante par rapport au reste du monde, même si elle a beaucoup baissé dans les quarante dernières années. 

En 1982 une loi sur la chasse à la baleine a été créée et adoptée par une grande majorité des pays du monde. Elle interdit la chasse à la baleine commerciale. Le Japon, la Norvège et l’URSS ont rejeté cette loi. Le Japon a finalement adopté la loi en 1986, mais s’est engagé dans un programme de recherche dit « scientifique », dans le cadre duquel il s’octroie le droit de tuer 300 baleines de Minke (une espèce de baleine) en Antarctique chaque année.

Les baleines sont essentiellement chassées pour leur viande (nourriture) et leur huile (couche de graisse qui se trouve entre la peau et les muscles pour isoler la baleine du froid).

Ce sont des mammifères marins considérablement grands et volumineux, pour les chasser on ne peut pas s’y prendre à la légère ! Pour cela il faut un bateau très grand et spacieux muni d’au moins deux grues et d’un filet extrêmement résistant.

Plancton au microscope

Les baleines font partie de la chaîne alimentaire des océans. Elles se nourrissent de plancton : petits organismes microscopiques, mélange d’animaux (crevettes, etc.) et végétaux (algues, etc.) vivant en suspension dans l’eau de mer et ne se déplaçant qu’à l’aide des courants. Là où les baleines disparaissent, la quantité de plancton augmente. Si le plancton augmente en quantité, sa propre nourriture ne sera pas suffisante pour subvenir à ses besoins. Il disparaîtra alors à son tour. C’est ce qu’on appelle la chaîne alimentaire. Si les poissons disparaissent cela fera moins de nourriture pour nous, nous n’aurons donc peut-être pas assez de nourriture pour subvenir à nos propres besoins. En fait en chassant les baleines nous sommes en quelque sorte en train de nous tuer.

Malgré les traités signés, les baleines continuent à être chassées. Même si le nombre de baleines augmente actuellement, le temps qu’elle réapparaissent, la chaîne alimentaire aura déjà eu le temps de s’écrouler.

Une seule solution : montrer à tous que si nous continuons ainsi, nous disparaitrons.  

Aidons les baleines !

Julien et Tahina

Sources des images :

  • Image d’en-tête : nageoire caudale de baleine à bosse, par Annerun974, disponible sur Wikimedia Commons. Licence CC BY-SA.
  • Baleine à bosse : image du domaine public disponible sur Wikimedia Commons.
  • Zooplancton : image par Mª. C. Mingorance Rodríguez, disponible sur Wikimedia Commons. Domaine public


1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.