La technopole de Sophia Antipolis

La ville dont nous allons parler aujourd’hui est Sophia-Antipolis. Cette ville a été fondée en 1969 par Pierre Laffitte. Elle accueille 9012 habitants. C’est une technopole (pôle de compétitivité). Elle accueille en effet plus de 31000 employés travaillant dans le secteur de la recherche scientifique, des technologies, de l’information ou de la communication… La ville s’adapte à ce public particulièrement cosmopolite avec des écoles telles que Mougins School, le Centre International de Valbonne ou même l’école Les Colibris (école bilingue Montessori).

Une technopole, ou un technopôle: Métropole ayant une forte concentration d’activités de haute technologie, réunissant des entreprises; des universités et des laboratoires de recherches.

Aujourd’hui, parmi les entreprises qui sont basées à Sophia-Antipolis, on trouve :

  • dans le secteur informatique, électronique: Thales, Amadeus, Orange, …
  • dans le secteur chimique et biochimique: Bayer, …
  • dans le secteur du transport: Air France, Toyota, …

Sophia-Antipolis est souvent considérée comme la “Silicon Valley” française. Par ailleurs, selon le géographe Alexandre Grondeau, elle est appelée ainsi grâce aux entreprises importantes qui y sont basées.

Silicon Valley : Pôle de compétitivité situé dans la baie de San Francisco en Californie. Elle accueille des entreprises telles que Google, Facebook ou même Microsoft… Elle inspire notamment d’autres technopoles (dont celle de Sophia Antipolis)

Origine du nom de la ville :

La ville s’appelle Sophia Antipolis : le fondateur Pierre Laffitte l’a appelée ainsi car sa femme était nommée Sophie ce qui signifie “sagesse” en grec ancien et qu’Antipolis est l’ancien nom grec d’Antibes.

Géographie :

Sophia Antipolis est située en région Sud, anciennement PACA (Provence Alpes Côte d’Azur) et plus précisément dans le département des  Alpes Maritimes, en France, à environ 20 km de l’aéroport de Nice. Elle s’étale sur 2400 hectares sur les communes de Biot, Valbonne, Mougins, Vallauris et Antibes.

Le centre de la ville se trouve place Sophie Laffitte.

La ville est entourée de 1200 hectares de forêt (parcs de la Bouillide et de la Valmasque) et la rivière de la Bouillide traverse la ville entière.

 

Histoire :

La ville a été fondée en 1969 mais elle a tout de même un passé intéressant derrière elle…

Des fouilles ont notamment été faites aux alentours de Sophia Antipolis et elles nous permettent de prouver une présence romaine dans l’Antiquité. Les archéologues ont en effet trouvé des amphores, des jarres et des dolias (gros vases, semblables à des jarres rondes).

L’origine du mot Valbonne (“Vallis Bona”), qui signifie Bonne Vallée, apparaît pour la première fois au XIIIè siècle, lors de la formation d’un monastère sur les vallées offertes par l’Evêque Olivier d’Antibes.

Puis en 1519, Augustin Grimaldi, évêque de Grasse et abbé de Lérins, décide de faire construire un village par les abbés qui habitent Valbonne. Aujourd’hui, l’architecture de la ville est restée proche de ce qu’elle était il y a cinq siècles, les bâtiments n’ont pas beaucoup changé et elle ne s’est pas beaucoup agrandie. Par ailleurs, elle est toujours en bon état.

La technopole :

Sophia Antipolis est la plus grande technopole d’Europe, elle s’étend sur 2400 hectares. Sur ce pôle de compétitivité, on trouve environ 2230 entreprises (spécialisées dans plusieurs secteurs), permettant à 4000 chercheurs et à plus de 5000 étudiants (de 63 nationalités différentes) de travailler dans des centres de recherche tels que l’INRIA ou le CNRS. Parmi les écoles de recherche basées à Sophia-Antipolis, on trouve notamment SKEMA (une école de commerce internationale), Epitech (école d’informatique) et enfin SupInfo (école formant des ingénieurs en informatique) …

La Fondation Sophia Antipolis :

Créée en 1984, elle s’occupe de l’animation scientifique et culturelle du parc, elle facilite les échanges avec la France et l’Europe dans les domaines de l’industrie, de la culture et de la science. Il est notamment possible de faire des dons. La fondation organise également des actions en faveur de l’attractivité de la technopole, favorise le développement de projets innovants au sein du parc de Sophia-Antipolis et les partenariats extérieurs, et renforce l’état d’esprit convivial, les échanges, les innovations ouvertes et coopératives. En conclusion, la Fondation Sophia-Antipolis, enrichit (culturellement) la technopole !

 

Nous sommes étudiantes au CIV (école basée à Sophia-Antipolis), et nous aimons particulièrement aller nous balader dans le parc des Bouillides, nous aimons les infrastructures (stade, salle de sport, piscine, médiathèque …) que la ville nous offre. Nous aimons notre établissement, dont nous sommes très fières, et nous aimons aussi le fait d’être proches de la mer tout comme de la montagne !

Tallulah, Paola, Adélie

 

Nous avons utilisé les sources suivantes pour l’article :

Sources des images :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.